Foire du Livre de Bruxelles 2018

Du 22 au 25 février se tenait la Foire du Livre de Bruxelles. Les Indés de l’Imaginaire y avaient, tout comme d’autres éditeurs tels que Bragelonne ou le Chat Noir, un stand. Et comme en 2016, j’ai eu le plaisir de le squatter pour des dédicaces. Et parce que nous avions vraiment beaucoup apprécié le week-end passé dans la capitale belge, nous avons réitéré l’expérience avec le même combo : foire du livre le samedi et tourisme le dimanche.

La Foire du Livre de Bruxelles est à taille humaine, chaleureuse (et encore plus quand on trouve le bar caché) et agréable (l’endroit est très lumineux). Il y a du monde, mais je n’ai pas eu une impression d’oppression. L’actualité cinématographique s’y prêtait, Spirou (80 ans cette année) et Gaston Lagaffe étaient à l’honneur :

Un peu de Spirou ?
M’enfin ?
Une virée ?

Sur le stand des Indés, nous étions nombreux : Sara Doke, Jeanne-A Debats, Adrien Tomas, Jean-Laurent Del Socorro, Olivier Enselme-Trichard et moi.

Jean-Laurent Del Socorro
Adrien Tomas

Sur les conseils de Valeriane, nous avons visité le bar caché (parfaitement, ça se visite) et sa Tripel Karmeliet à la pression (LA meilleure triple au monde)

Pause !

En commémoration de la Première Guerre Mondiale, une animation autour du vin des bidasses (enfin le pinard plutôt) était proposée (non, nous nous sommes arrêtés à la bière)

Le vin du bidasse…

Pendant que je dédicaçais, M. Lhisbei assistait à des conférences. A 13h il assistait à Enki Bilal : Lanceur d’alerte ! avec une présentation de son nouvel album Bug, une conversation avec l’auteur autour de l’oeuvre et et une séance dessinée.

A 15h M. Lhisbei assistait à une Session Dessinée « Mickey et l’Océan Perdu » de Silvio Camboni et Denis-Pierre Filippi. La BD est dans ma PAL BD.

A 17h30 direction la Rencontre « Bouncer » avec le dessinateur François Boucq, organisée à l’occasion de la sortie du 10ème tome de la série.

Le dimanche, programme culturel avec la visite des Musées Royaux des Beaux-Arts : le Musée Magritte (consacré à Magritte), le Musée Fin-de-Siècle (sculptures, peintures, meubles, objets artisanaux, films créés entre 1868 et 1914) et le Musée Oldmasters (Bruegel, Rubens, Van Dyck…).

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur

Nous nous quittons sur deux citations de René Magritte :

« La liberté, c’est la possibilité d’être et non l’obligation d’être. »

« Tout dans mes oeuvres est issu du sentiment de certitude que nous appartenons, en fait, à un univers énigmatique. »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “Foire du Livre de Bruxelles 2018”