Utopiales 2019 – Un bilan à chaud

Le festival les Utopiales 2019 s’est tenu du 31 octobre au 04 novembre 2019 à Nantes. 100 000 festivaliers ont franchi les portes de la Cité pour y assister. C’est un grand succès public ou un succès grand public, au choix (comme quoi, la SF n’est pas encore morte, merci). Le vendredi c’était chaud, chaud, chaud : la mezzanine, qui accueille le bar de Mme Spock, a du être fermée au public pendant un petit moment. Nous y étions (comme tous les ans depuis 2009 et on espère pouvoir y retourner lors des prochaines éditions) et nous allons vous raconter tout cela. Cette année, M. Lhisbei a pris pas moins de 4 044 photos (1 305 DE PLUS que l’année dernière). Patience, patience, le tri est en cours et les photos seront bientôt postées ici dans une succession de billets, as usual.

Qu’avons-nous fait aux Utopiales ? Nous avons fait des emplettes à la librairie, papoté au bar de Mme Spock, assisté, entièrement, à moitié ou par petits bouts, à des conférences (d’un excellent niveau) souvent prises d’assaut d’ailleurs. Nous avons séché toutes les remises de prix sauf celle du Planète SF (heureusement) (et M. Lhisbei me signale qu’il était présent au Verlanger) et avons eu la flemme de braver la pluie pour nous rendre au Lieu Unique (et ça c’est mal). Vu les files pour les séances de ciné, nous avons aussi renoncé à y accéder au profit, du bar de Mme Spock toujours. Oui, vous pouvez le dire, nous avons le renoncement facile.

La librairie et Leigh Brackett

Nous sommes passé faire coucou aux amis des éditions ActuSF et du Club Présences d’Esprits :

Les éditions ActuSF et Jérôme Vincent (avant la cohue)
Club Présences d’Esprits

Nous avons aussi beaucoup papoté avec les blogopotes présents : Tigger Lilly, Vert, Gromovar, Anudar, Cédric, Lorhkan, Lune, Mariejuliet, Nicolas, Isil, Martlet, Cornwall (mais elle est plus active ici), Feyd Rautha (qui prouve à lui seul qu’un Harkonnen reste fréquentable), Itenarasa, Brize, Allan, Lutin, Anouchka, Elhyandra et ceux présents sur le Dernier Discord avant la fin du monde. Ces Utopiales 2019 ont aussi été l’occasion de discuter avec les membres du jury du prix ActuSf de l’uchronie présents : Étienne Barillier, Bertrand Campeis, Jean Rébillat, Hermine Hémon (il ne manquait que Jean-Luc Rivera). Côté réseaux sociaux, nous avons essentiellement facebooké. Enfin, quand je dis nous, il s’agit de la moitié la plus assidue, la plus sérieuse et la plus concentrée du duo. M. Lhisbei a donc régulièrement alimenté la page FB du blog pendant que je menais une vie dissipée (mais pas dissolue) au bar (merci à lui). D’ailleurs, en parlant de l’homme qui fait les photos, il n’était pas le seul à en faire :

Claude Ecken, concentré et un photographe dont nous tairons le nom…

Le photographe officiel du festival (avec un matos de professionnel)

Nous avons aussi vu un petit bout du cosplay (de plus en plus réduit ce cosplay, que se passe-t-il ? Où sont les gens en costume qui hantaient les allées les dimanches des précédentes éditions ?)

Cosplay

Côté PAL, ces Utopiales 2019 sont synonymes de craquage. Pour moi, quelques revues (AOC et Présences d’Esprits, j’y suis abonnée – vous pouvez y aller, même Thomas Day en dit du bien dans le coin des revues de Bifrost) ainsi que le Point Pop spécial Utos auquel il était impossible d’échapper…

Quelques revues

Mais aussi des livres, beaucoup de livres. Sur le stand d’ActuSF, j’ai acquis A la pointe de l’épée d’Ellen Kushner dans une édition augmentée pour une relecture, Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro, Passing strange d’Ellen Klages (proposé en avant première) et Les Brigades du Steam d’Étienne Barillier et Cécile Duquenne. A la librairie, j’ai acheté la réédition, chez Mnémos, de Chroniques du Pays des Mères d’Élisabeth Vonarburg que je vais relire (oui, Cédric, c’est de là que vient mon pseudo) et Trop semblable à l’éclair, premier tome de la série Terra Ignota d’Ada Palmer, une nouveauté (déjà chaudement recommandée par la blogosphère) parue au Bélial’. J’ai aussi eu la chance de récupérer un SP de Rivages de Gauthier Guillemin.

Quelques livres

M Lhisbei a essentiellement craqué pour des BD (mais aussi pour Complainte pour ceux qui sont tombés de Gavin Chait et Archives de l’exode de Becky Chambers – il est venu avec Trois hourras pour lady Évangeline de Jean-Claude Dunyach) et se fera le digne zélateur du Point Pop :

Où est Charlie… heu le Point Pop

Photos par C.Schlonsok (ou moi) tous droits réservés à l’auteur

En attendant la suite, voici quelques liens vers la blogosphère avec les premiers billets de Lune et Anudar, mais aussi vers les profils twitter de live-twitteuses Tigger Lilly et Luxia.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 commentaires sur “Utopiales 2019 – Un bilan à chaud”