GPI 2022 – Les nommés

prixLe jury du GPI (Grand Prix de l’Imaginaire) a annoncé les nommés pour GPI 2022. La sélection porte sur la période de janvier 2021 à décembre 2021. Les lauréats seront annoncés le 12 mai et la remise du prix aura lieu dans la Maison de l’Imaginaire du festival Étonnants Voyageurs qui se tiendra du 4 au 6 juin 2022 à Saint-Malo. Voici la liste des nommés :

Roman francophone

  • Citadins de demain de Claire Duvivier (Aux forges de Vulcain)
  • Nous sommes les chasseurs de Jérémy Fel (Rivages)
  • Vivonne de Jérôme Leroy (La Table ronde)
  • La Nuit du faune de Romain Lucazeau (Albin Michel)
  • Feminicid de Christophe Siébert (Au diable vauvert)

Roman étranger

  • Les Maîtres enlumineurs, tomes 1 & 2, de Robert Jackson Bennett (Albin Michel)
  • Andrea Cort, tomes 1 & 2, d’Adam-Troy Castro (Albin Michel)
  • La Monture de Carol Emshwiller (Argyll)
  • Notre part de nuit de Mariana Enriquez (Le Sous-sol)
  • Lazare attend de James Morrow (Au diable vauvert)
  • L’Interdépendance, tomes 1 à 3, de John Scalzi (L’Atalante)

Nouvelle francophone

  • Collisions par temps calme de Stéphane Beauverger (La Volte)
  • « Meurtre dans la douceur » de Jérôme Leroy (in Renaissances, Syros)
  • Plasmas (recueil) de Céline Minard (Rivages)
  • « Le Récit recyclé », de Flore Vesco (in Elle est le vent furieux, Flammarion)

Nouvelle étrangère

  • Ring Shout de P. Djèlí Clark (L’Atalante)
  • Fournaise de Livia Llewellyn (Dystopia)
  • Tous les noms qu’ ils donnaient à Dieu d’Anjali Sachdeva (Albin Michel)
  • Ormeshadow de Priya Sharma (Le Bélial’)
  • Le Livre écorné de ma vie de Lucius Shepard (Le Bélial’)

Roman jeunesse francophone

  • La Honte de la Galaxie d’Alexis Brocas (Sarbacane)
  • Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans fin de Laure Dargelos (Rivka)
  • La Sourcière d’Élise Fontenaille (Rouergue)
  • D’Or et d’Oreillers de Flore Vesco (L’École des loisirs)

Roman jeunesse étranger

  • Daevabad, tomes 1 & 2, de S.A. Chakraborty (De Saxus)
  • Les Guerriers orphelins de Lian Hearn (Gallimard jeunesse)

Traduction : Prix Jacques Chambon

  • Patrick Couton pour Le Livre de Koli de M.R. Carey (L’Atalante)
  • Benoît Domis pour Andrea Cort, tomes 1 & 2, d’Adam-Troy Castro (Albin Michel)
  • Gilles Goullet pour Un Souvenir nommé empire d’Arkady Martine (Nouveaux Millénaires)
  • Mathilde Montier pour Les Tambours du Dieu noir et Ring Shout de P. Djèlí Clark (L’Atalante)
  • Anne Plantagenet pour Notre part de nuit de Mariana Enriquez (Le Sous-sol)

Graphisme : Prix Wojtek Siudmak

  • Zdzislaw Beksinski pour L’Intégrale Howard Phillips Lovecraft (Mnémos)
  • Benjamin Carré pour Les Tambours du Dieu noir de P. Djèlí Clark (L’Atalante)
  • Dorian Danielsen & Véronique Meignaud pour Le Livre de Koli de M.R. Carey (L’Atalante)
  • Stephan Martinière pour Le Mystère du tramway hanté de P. Djèlí Clark (L’Atalante)
  • Aurélien Police pour Les Ancêtres de Brian Catling (Fleuve)
  • Elena Vieillard pour Citadins de demain de Claire Duvivier et Le Sang de la Cité de Guillaume Chamanadjian (Aux forges de Vulcain)

Essai

  • La revue Anticipation n° 3 – Les mondes post-apocalyptiques (Books on Demand)
  • Apparitions. Les archives de la France hantée de Philippe Baudouin (Hoebeke)
  • Les Pouvoirs de l’enchantement d’Anne Besson (Vendémiaire)
  • La Pulpe et la Moëlle (préface) de Serge Lehman (in Maîtres du vertige, L’Arbre vengeur)
  • Apocalypse Show, quand l’Amérique s’effondre d’Anne-Lise Melquiond (Playlist Society)
  • James Graham Ballard et le cauchemar consumériste de Thierry Paquot (Le Passager clandestin)

Prix spécial

  • L’Atelier Akatombo pour leur regard sur la SF japonaise, à travers l’anthologie La Machine à indifférence
  • Gérard Klein pour ses écrits consacrés à l’analyse de la science-fiction, recueillis dans Le Livre des préfaces (Livre de poche)
  • Alain Sprauel pour son minutieux et infatigable travail de bibliographe de l’Imaginaire, et notamment La bibliographie 2021 de Stephen King

Le GPI est le plus ancien des prix français consacrés à l’Imaginaire toujours en activité. Créé en 1974 il est indépendant et non subventionné. Le GPI est un prix honorifique, matérialisé par la remise d’un certificat.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.