Les hommes dénaturés – Nancy Kress 3


Les hommes dénaturés

De Nancy Kress

Pocket  –  309 pages

Dans un futur pas si lointain (aux environs de 2030), la pollution causée par les multiples produits chimiques utilisés par l’être humain a fait brutalement chuter la fertilité masculine. L’humanité est incapable de se reproduire. Les enfants sont rares, donc précieux, et la pyramide des âges déséquilibrée. Certains couples sont prêts à tout pour avoir des enfants y compris les acheter au marché noir ou traiter leurs animaux domestiques comme des bébés humains. Il est courant de voir des chiens ou des chats installés dans des poussettes, promenés par des femmes en mal d’enfants. Le clonage et les techniques de conception in vitro n’ont pas donnés les résultats attendus et l’humanité semble condamnée.
Shana Walders, une jeune appelée de l’armée américaine, découvre, lors d’une mission d’évacuation, un trafic d’animaux modifiés de façon totalement illégale. Son témoignage lui vaut d’être refusée par l’armée. Incrédule elle décide de poursuivre son enquête aidée par Nick Clementi, un médecin membre de la commission qui a entendu son témoignage.  Ensemble ils vont essayer d’infléchir l’avenir de l’humanité.

Nancy Kress s’attache aux pas de trois personnages principaux : Shana Walders, une jeune fille paumée, forte tête, et bien décidée à entrer dans l’armée, Nick Clementi, un médecin âgé, intelligent et intérieurement révolté par ce qu’est devenue la société et Cameron Atuli, danseur de ballet, à la mémoire récemment effacée après un traumatisme. Ces trois personnages sont attachants même si stéréotypés.

Les hommes dénaturés se veut un thriller futuriste abordant la question brûlante de ce qui fait l’être humain, de ce qui le distingue de l’animal dans une société en perdition. Le style est dépouillé, le rythme rapide et proche du thriller, le suspens bien présent. Le fond pose des questions sur notre société et l’un de nos avenirs possibles si nous laissons les lobbys industriels faire n’importe quoi au mépris de notre santé. Mais l’auteur aurait pu aller plus loin. Elle se contente parfois de survoler les problèmes, d’en esquisser les conséquences. Le marché noir, les pratiques illégales autour de la procréation, l’impact de la pyramide des âges renversée sur la société manquent de vraisemblance. La fin est aussi un peu trop facile. Reste que ce livre, s’il n’est pas un chef d’œuvre à la réflexion approfondie, a le mérite de poser de bonnes questions et de se lire avec un réel plaisir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Les hommes dénaturés – Nancy Kress