Les Pousse-Pierres – Arnaud Duval 5


Les Pousse-Pierres

D’Arnaud Duval

Editions du Riez – 480 pages

Avis de Monsieur Lhisbei

L’histoire se situe dans le système solaire, où plusieurs factions se disputent et se partagent les ressources. Les Lagrangiens vivent sur une immense station spatiale, Eloane. Ils maitrisent le commerce dans le système solaire et interdisent aux Terriens de posséder une flotte de vaisseaux spatiaux afin qu’ils ne puissent pas piller les ressources du système solaire comme ils ont pillé celles de la Terre. Les Terriens sont néanmoins puissants grâce à des conglomérats immensément riches qui ont remplacés les Etats. Et enfin il y a les spacieux, les pousses pierres qui vivent en famille sur des vaisseaux de transport de matière première. Les parents de Richard Trévise, soupçonnés d’espionnage, sont obligés de quitter la terre. Ils se sauvent, en catastrophe, à destination d’Eloane. Pendant ce temps la jeune Maureen assiste à la mort des ses parents à bord de leur vaisseau spatial suite à un accident de réacteur. Grâce au sacrifice de son père et sa mère, Maureen sera sauvée et envoyée à travers le système solaire dans une capsule de survie, en espérant qu’un vaisseau la repère et la sauve. Tout ces événements sont peut être liés et sont les précurseurs de la guerre qui va opposer Eloane aux les conglomérats Terrien. Deux jeunes adolescents vont se rencontrer, seront pris dans la tourmente de la guerre et vivront des aventures extraordinaires.

Les Pousse-Pierres peut être qualifié de roman jeunesse parce que les protagonistes principaux sont des adolescents, donc naturellement… Mais en tant que vieux lecteur, j’ai aimé ce livre et j’ai pris du plaisir à la lecture. Certes il n’est pas aussi sophistiqué que Destination ténèbres (c’est le livre que j’ai lu juste avant Les Pousses Pierres) mais il est d’une lecture agréable. Arnaud Duval a construit un univers cohérent, diversifié et assez vaste pour accueillir plusieurs autres romans. Les trois communautés qui cohabitent dans notre système solaire ont chacune une personnalité, une culture propre que le lecteur découvre au fur et mesure de l’histoire. Les personnages sont attachants et l’auteur ne tombe pas dans la caricature, trop souvent proposée, d’adolescents surdoués ou révoltés. Ils vont vivre une grande aventure sans réaliser des exploits dignes d’un super héros, bref ils sont réalistes. L’histoire est cohérente, sans « deus ex machina » et très bien menée. Les Pousse-Pierres est un bon roman, accessible dans sa forme, consistant, et propre à ravir les lecteurs, de 12 à 127 ans.

Avis de Monsieur Lhisbei


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Les Pousse-Pierres – Arnaud Duval