Utopiales 2011 – Retour sur le festival (7) 1


Lire aussi les épisodes précédents : (1), (2), (3), (4), (5), (6).

Après un premier détour par les expositions, revenons aux conférences avec les conférences littéraires « traditionnelles » auxquelles nous avons assisté. Je peux vous dire que, pour nous, cela a démarré très fort. La première conférence que nous avons vue s’intitulait sobrement « Pourquoi tant d’uchronies aujourd’hui« . Je n’allais bien évidemment pas la rater celle-là. Modérée par Jérôme Vincent, elle accueillait Ugo Bellagamba, Roland C. Wagner, Pierre Chotard et Richard Marazano. Richard Marazano était en dédicace et a rejoint la scène avec un peu de retard mais dès qu’il est arrivé il a mis de la vie. Je vous invite à rattraper la conférence sur le site d’ActuSF cela en vaut la peine. Voici quelques photos :

Le lendemain matin, lors de la conférence « Les anticipations sont-elles des uchronies ? » (oui l’uchronie était à la mode cette année), Richard Manzano a remis de la vie. Il était sur scène avec Lucius Shepard (pour lequel il a joué les traducteurs puisque le boîtier de Lucius Shepard n’avait pas l’air de fonctionner) et Pierre Bordage. Yann Olivier modérait et Roland C. Wagner manquait à l’appel (en même temps à 10h la cité des congrès n’était pas bondée donc on lui pardonnera sa défection). Et c’était assez drôle quand une des questions du public a été « Que pensez-vous de Rêve de fer ? » alors que M. et Mme Spinrad (l’auteur de cette uchronie) venait juste de s’installer au premier rang en attendant de participer à la conférence suivante… Allez, zou ! Rattrapage en audio et vidéo ici.

A 11h se tenait la conférence « 11 septembre 10 ans après » que j’ai lamentablement zappé au profit d’une rencontre de blogueurs. M. Lhisbei, plus assidu et sérieux, lui, y a assisté. Modérée par Jérôme Vincent elle accueillait Norman Spinrad, James Morrow, Ian Mc Donald (et son T Shirt à message) et Jeanne A. Debats. Vous pouvez, comme moi, la rattraper ici.

A midi ce vendredi était posée une question essentielle : « Le succès du steampunk est-il essentiellement basé sur son esthétique ?« . Pour y répondre, Gilles Francescano, le modérateur, était entouré de Etienne Barillier, Olivier Supiot, Didier Graffet et d’un Space Invader. La conférence était intéressante mais manquait de supports visuels. Il aurait été pertinent, pour évoquer l’esthétique dans les costumes, les arts graphiques etc, de les illustrer par une projection. La conférence s’écoute ici.

(Clic)

A 15h nous avons vu un petit bout de la conférence « Science-fiction vs Histoire » avec Lionel Davoust, Thierry di Rollo, Anne Larue, Jean-Claude Dunyach et Stéphane Poulin et modérée par Vincent Gessler. Un tout petit bout mais, pour les mauvais élèves comme moi, la conférence se rattrape ici.

(Clic)

Dans la famille des conférences animées, je demande « Arthur : un cycle réinterprété ? » avec Claudine Glot, Aleksi Briclot, Fabien Clavel, Anne Fakhouri et Jérôme Vincent en modérateur décidément très chanceux. La conférence se déroule très bien jusqu’aux questions du public… Le micro est tendu à quelqu’un et la question posée laisse dubitatif :

(Clic)

Fabien Clavel commence à répondre à la question mais le spectateur, en désaccord, l’interrompt et quitte brusquement la salle. Je n’avais jamais vue une draperie en live. C’est impressionnant mais que cela ne nous empêche pas de revoir les photos. Et si vous êtes curieux, la conférence s’écoute ici.

Le samedi la remise du Prix des blogueurs de Planète-SF nous a un petit peu occupés (nous y reviendrons) et nous n’avons pas assisté à beaucoup de conférences. Mais je ne pouvais pas rater « Steampunk !!! » avec Etienne Barillier, Marc Atallah, Greg Broadmore et modérée par Jérôme Vincent. Elle s’écoute ici.

Dans les prochains billets nous reviendrons sur les expositions, les conférences scientifiques, le Prix Planète SF et les Prix Utopiales.

Photos de C.Schlonsok tous droits réservés


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Utopiales 2011 – Retour sur le festival (7)