Imaginales 2018 – Les lectures d’auteurs

Lire les premiers billets sur les Imaginales 2018 : Coup d’envoi, P’tit bilan, Auteurs et dédicaces, les conférences du jeudi, du vendredi et du samedi.

Le jeudi soir et le vendredi soir dans le Magic Mirror Idolize, Elbakin et les Imaginales organisaient des lectures d’auteurs. Faire entendre la musique des mot, tel était le leitmotiv des interventions.

Le jeudi soir, Fabien Cerutti, Nathalie Dau, Jean-Claude Dunyach en duo avec Anne Smulders, Karim Berrouka, Jean-Luc Marcastel et Élisabeth Vonarburg ont lu des extraits de textes. Les lectures durent en moyenne une dizaine de minutes et le temps passe vite ! Vous pouvez réécouter ces lectures ici.

Les extraits lus :

  • « Le jeu des coquilles de Nautilus » lu par son auteure par Élisabeth Vonarburg
  • « La porte étroite » de Serge Delsemme lu par Jean-Claude Dunyach et Anne Smulders
  • « Apprenons à sortir de notre zone de confort » (dans L’enfer du troll) lu par son auteur Jean-Claude Dunyach
  • Un extrait de Source des tempêtes (premier tome du Livre de l’Énigme) lu par son autrice par Nathalie Dau
  • Un chapitre du Marteau des sorcières, 3eme tome du Bâtard de Kosigan lu par son auteur Fabien Cerutti
  • Un extrait de Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu lu par son auteur Karim Berrouka
  • Le premier chapitre de Un pape pour l’apocalypse lu par son auteur Jean-Luc Marcastel
Fabien Cerutti

Et le vendredi soir, Estelle Faye et Stefan Platteau se sont relayés en alternance, variant les extraits et les tonalités.

Estelle Faye a lu :

  • Le prologue des Seigneurs de Bohen
  • Un extrait de Aylus, tome 3 de La Voie des oracles
  • Un extrait de Un éclat de givre 
Estelle Faye

Stefan Platteau a lu :

  • un extrait de Shakti, tome 2 du Sentiers des astres
  • un extrait du « Roi cornu » dans Dévoreur
Estelle Faye et Stefan Platteau

Quelques photos supplémentaires :

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur

Une nouveauté des plus plaisantes de cette édition des Imaginales 2018 ! D’autres billets à venir, encore.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.