Imaginales 2018 – Les conférences du vendredi

Lire les premiers billets sur les Imaginales 2018 : Coup d’envoi, P’tit bilan, Auteurs et dédicaces et les conférences du jeudi.

Le vendredi nous avons fait léger. Nous sommes arrivés trop tard pour écouter la table-ronde de 10h sur les Anti-héros et vrais méchants : la fantasy est parfois mal fréquentée ! Je pense la rattraper sur le site d’ActuSF.

A 11h nous avions à choisir entre Les mondes rétro-futuristes… Quand la SF rêve du passé avec Floriane Soulas, Emmanuel Chastellière, Johan Heliot et Natacha Vas-Deyre (la captation ici) et l’entretien avec Élisabeth Vonarburg et Jean-Claude Dunyach. Nous avons opté pour l’entretien avec Élisabeth Vonarburg au Magic Mirrors Salon perdu. La table-ronde a permis d’évoquer le dernier roman de l’auteure (au Québec, on est auteure), La Voie des pierres, premier tome d’une trilogie dans le même univers que Reine de Mémoire dont les volumes suivants sortiront en septembre 2018 et janvier 2019. La conférence s’écoute ici. A l’issue des échanges, Jean-Claude Dunyach a fait remarquer non sans humour que la quatrième de couverture était à réécrire : elle mentionne que le roman relève de la fantasy historique alors que Élisabeth Vonarburg indique qu’il s’agit de SF…

Élisabeth Vonarburg

Après la pause déjeuner, à 14h, dans le Magic Mirrors Idolize, se tenait la table ronde Métamorphes, berserkers, demi-dieux… Et autres créatures imaginaires ! avec Éric Amon, Cassandra O’Donnell, Stefan Platteau, David Bry et Christophe de Jerphanion à la modération. C’était mieux que bien et c’est à réécouter ici.

Éric Amon, Cassandra O’Donnell, Stefan Platteau, David Bry et Christophe de Jerphanion

A 15h, direction le Magic Mirrors Salon perdu pour écouter Xavier Mauméjean, Sylvie Miller, Fabien Fernandez, Agnès Marot sous la houlette de Sara Doke discuter des Mythologies nord-américaines… En quoi nous parlent-elles ? Il n’y avait pas d’auteur québécois ou canadien sur scène, les intervenants ont dans leur roman, évoqué des mythologies états-uniennes. La table-ronde s’est concentrée sur cette thématique. C’est à réécouter ici.

A 16h, nouveau dilemme : Uchronies… et autres mondes parallèles ou La fantasy et la SF c’est aussi des minorités visibles ? Bon, honnêtement il a duré 12,5 secondes. Direction le Magic Mirrors Deluxe pour Uchronies… et autres mondes parallèles avec Johan Heliot, Christopher Priest (traduction Lionel Davoust) et modération par Christophe de Jerphanion. Le sujet revient tous les ans. Et tous les ans on retrouve Christopher Priest pour La Séparation, son roman uchronique paru en 2005 (on dirait un exercice imposé). Pas de redite pourtant tant les positions de Priest et de Héliot sont à l’opposé l’une de l’autre (et parce que Priest est un gentleman qui joue le jeu). Et comme tous les intervenants présents sur scène ont un sens de l’humour très développé, la table-ronde était assez fun pour le public (messieurs, un grand merci). A réécouter ici.

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur

Deuxième journée de conférence et un bon cru, à nouveau ! A bientôt pour la suite et en attendant, je vous invite à lire les très intéressantes interview réalisées par Nicolas Winter lors de ces Imaginales : celle de Patrick K. Dewdey (auteur de L’Enfant de poussière) et celle de Steven Erikson (auteur du Livre des Martyrs).