Ils ont rejoint ma PAL (117)

Comment se porte la PAL en juillet ? Juillet c’est le mois des congés. Et qui dit congés, dit, entre autres, lecture. Et la Pile à lire est censée en prendre un coup. Bon sauf que là, les congés en période de COVID, c’est un chouïa différent. Congés à la maison = une to do list de malade pour tout un tas de trucs que tu n’as pas le temps de faire quand tu bosses ou que le confinement t’a obligé à repousser. Et quand arrive la fin des vacances, ben… tu n’as même pas sorti la chaise longue pour bouquiner au soleil. Et ta PAL, dans son coin (enfin dans les coins en réalité), te regarde en se bidonnant. Elle t’a bien eu encore une fois.  Revue de détail avec le point sur les entrées et sorties en PAL du mois.

Du coté des entrées, je l’attendais avec impatience, celui-ci : L’intégrale de la Guerre uchronique de Fritz Leiber pour le prix ActuSF de l’uchronie (faut que je me grouille de le lire, celui-là)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Entrée en #pilealire l’intégrale de La Guerre uchronique de Fritz Leiber aux @editionsmnemos #nofilter #instabook

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei) le

Reçu aussi un SP de Un gars et son chien à la fin du monde par C.A. Flechter (traduction de l’anglais par Pierre-Paul Durastanti). Du post-apo qui m’a l’air sympa (enfin je me comprends).

Et, pour soutenir les éditions ActuSF et participer à la relance de notre grand et magnifique pays tout en se projetant dans un futur riant, j’avais précommandé l’anthologie Nos Futurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Reçu cette semaine Nos Futurs une anthologie aux @editions_actusf #instabook #nofilter

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei) le

En numérique, j’ai aussi fait l’acquisition d’un recueil de nouvelles de Nancy Kress : Méfiez vous du chien qui dort.

Méfiez vous du chien qui dort en PAL
Nancy Kress : Méfiez vous du chien qui dort

C’est de la BD, donc ça ne compte pas en PAL, mais c’est joli alors autant le montrer : le premier tome des Artilleuses dans le Paris des Merveilles de Pierre Pevel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Le craquage #BD du jour : 1et tome des Artilleuses dans le Paris des merveilles de Pierre Pevel chez @drakooeditions #instabook

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei) le

Du côté des sorties

  • Le Livre de M de Peng Sheperd (j’y reviendrai dans un billet dédié)
  • Le Jour où Kennedy n’est pas mort de R. J. Ellory (j’y reviendrai dans un billet dédié)
  • Women in chains de Thomas Day (pour Bifrost)

Je suis en audio(re)lecture de Dune de Frank Herbert aussi. Mais 18h d’écoute, il faut les caser quelque part. Et c’est compliqué.

Avec quatre entrées pour trois sorties, la PAL s’élève à 322 titres. Celle des Nouvelles et novellas reste stable à 66 livres.

Côté blog, c’est reparti avec un rattrapage des chroniques en retard : Anthologie des dystopies : les mondes indésirables de la littérature et du cinéma de Jean-Pierre Andrevon et L’Échiquier de jade d’Alex Evans,mais aussi les retours de chronique de Bifrost avec La Trilogie de la Lune, intégrale de Johan Heliot, Pierre-de-vie de Jo Walton et Terminus de Tom Sweterlitsch. Ce mois-ci, les challenges sont un peu en pause (mon esprit de compétition me perdra, vraiment), mais je me suis bien amusée (avec de nombreux autres) avec THE tag viral qui casse la blogosphère et que l’on doit à Vert : les incontournables (récents) en SFFF. Un pur moment de bonheur.

Et parce que juillet c’était congés à Gardincourt, je suis allée voir un dragon pas loin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Chasse au dragon…

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei) le

Et on termine avec ceci :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Ils ont rejoint ma PAL (117)”