Faire des sciences avec Star Wars – Roland Lehoucq 13


faire des sciences avec star warsFaire des sciences avec Star Wars

De Roland Lehoucq

Le Bélial – epub 78 pages

Il n’aura échappé à personne que l’épisode VII de la saga Star Wars, Le réveil de la Force est sorti en salle cette semaine. Pour éviter les spoilers, il faut presque vivre en ermite : éteindre la télé (bonheur), se priver de radio (facile), oublier les réseaux sociaux (la désintox de FB reste la plus difficile) et éviter les blogs où les premières chroniques fleurissent. Sur le RSFBlog, vous ne trouverez pas de chronique de ce dernier Star Wars (tant pis pour les stats). Sachez juste qu’il est dans la lignée de l’épisode IV (mais je ne peux pas vous expliquer à quel point) et que, pour nous, attendre le huitième volet va être une longue torture. On a kiffé comme jamais (presque comme pour le IV) et c’est bien pour cela que nous n’en dirons rien : ce Star Wars il faut le vivre, mais pas par procuration sur internet…

Alors pour coller à l’actualité et pour joindre l’utile (se cultiver scientifiquement) à l’agréable (l’univers Star Wars), aujourd’hui, nous allons causer de l’essai de Roland Lehoucq, Faire des sciences avec Star Wars.

Faire des sciences avec Star Wars a connu une première publication en 2005 aux éditions du Pommier. Cette édition était liée à une exposition temporaire consacrée à l’univers Star Wars à la Cité des Sciences de l’Industrie. Dix ans plus tard, Roland Lehoucq propose cette nouvelle version, revue, corrigée et augmentée. Le Bélial la met à disposition, en téléchargement gratuit au format numérique, avec une superbe couverture de Manchu. Merci à eux.

Qui est Roland Lehoucq ? Il est astrophysicien au CEA (Commissariat à l’énergie atomique) de Saclay, président du festival des Utopiales de Nantes, auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique et collabore régulièrement à la revue Bifrost (dans la rubrique « Scienfiction » où il analyse les œuvres et les thèmes de la science-fiction) et à la revue Pour la science (dans la rubrique « Science et fiction » en collaboration avec J.-S. Steyer). Voila pour la bio officielle. Complétons un peu ce portrait. Pour avoir eu l’occasion de l’écouter plus d’une fois en conférence, Roland Lehoucq est un médiateur des sciences. Il est capable de rendre accessibles des concepts complexes au plus grand nombre. Il prend appui sur la science telle qu’elle est montrée dans les films ou les romans de SF pour nous décrypter les sciences existantes : physique quantique, planétologie, astronomie, astrophysique, exobiologie… Le tout avec un humour détonant et l’art de la petite phrase qui fait mouche et du détail « qui tue ».

Qu’est-ce qu’on trouve dans Faire des sciences avec Star Wars ? Une démarche scientifique appliquée à l’univers Star Wars. Roland Lehoucq mène l’enquête  sur la nature de la Force, le fonctionnement d’un sabre-laser ou de l’Étoile de la mort, poursuit par une études des véhicules spatiaux (du landspeeder au vaisseau interstellaire) et termine avec un peu de planétologie (Tatooine, Hoth et Naboo). Pour chaque enquête, il fait le point sur l’existant et les possibilités offertes par les sciences, le tout avec un humour jamais mis en défaut, comme ici à propos de l’Étoile de la mort de l’épisode IV :

La puissance que produit le générateur principal pour accumuler une telle énergie en quelques jours est tout simplement phénoménale : plusieurs centaines de milliers de fois supérieure à celle rayonnée par le Soleil tout entier… Plutôt pas mal pour un Empire qui va se faire rétamer par des oursons deux épisodes plus tard…

En résumé, Faire des sciences avec Star Wars offre une approche scientifique et ludique dans un univers de SF bien connu (et qui fait encore rêver) et permet de se cultiver en s’amusant, le tout sans débourser un centime (l’essai est aussi disponible au format pdf pour ceux qui ne sont pas équipés d’une liseuse). Que demander de plus ?

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “Faire des sciences avec Star Wars – Roland Lehoucq