KillPal – Bilan 2015

killpalComme tous les ans, le moment est venu de tirer un bilan de l’opération KillPaL.

La PAL croît et elle est faite pour ça. Début 2015 j’avais 279 livres dans la PAL. Je débute 2015 avec 292 livres dans la PAL, soit une augmentation de 13 livres. C’est moins important que l’année dernier où elle avait grossi de 29 livres. Et que les années précédentes : + 59 livres au 1er janvier 2014, + 44 livres au 1er janvier 2013. Si la PAL se révèle difficile à maîtriser, elle n’est plus totalement incontrôlable. Côté lecture, j’ai lu presque autant que l’année dernière (51 livres lus contre 54 l’année dernière). C’est un peu ma moyenne. D’une année sur l’autre, je tourne autour de 50 à 60 livres lis (hors BD et revues). Un livre par semaine, c’est peu. Certains collègues ont plus de 200 lectures annuelles à leur actif. Côté chroniques, d’année en année, ça baisse : 21 billets contre 22 en 2014 et je n’ai même pas chroniqué la moitié des livres lus. Oui ça sent la bonne résolution de plus chroniquer pour 2016 (et on sait tous le sort réservé aux bonnes résolutions de janvier).

Côté numérique, en janvier 2015, j’ai troqué ma liseuse Samsung trois ans d’âge contre une Kobo flambant neuve dotée de quelques gadgets dont un module de statistique. J’ai donc lu 41 ebooks pour 105 heures de lecture : 21 livres de la PAL (51% de mes lectures), 18 nouvelles à la pièce (95% de mes lectures), 1 Neverland (magazine de Bragelonne) et la retranscription de la conférence de Neil Gaiman « Pourquoi notre futur dépend des bibliothèques, de la lecture et de l’imagination« . Et plus ça avance, plus j’ai du mal à ouvrir un livre papier (et encore plus un livre de poche tant les marges et la taille de la police peuvent piquer les yeux). Le confort de lecture avec une liseuse est inégalable. Je règle la police, les marges, les interlignes et waouh ! Il m’arrive même de lire plus vite (malgré le temps plus long qu’il faut pour « tourner » une page sur la liseuse) sur Kobo que sur papier. Je n’évoquerai pas les DRM, je n’achète que rarement d’ebooks ayant des DRM (et en trois clics, bye, bye). Mis à part les achats sur festival, mon premier réflexe, quand je veux acheter un livre, est de regarder s’il est dispo en numérique, à un prix raisonnable et sans DRM. Je sais, je contribue à tuer la librairie. Mais que la réflexion de M. Lhisbei les rassure : « Tant mieux, ça fera plus de place pour moi dans les bibliothèques ».

Côté challenges, j’ai participé à quelques lectures communes du Cercle d’Atuan et à 9 défis littéraires  :

Cette année, c’est parti pour être beaucoup plus calme. Je n’organiserai qu’un seul challenge cet été : le Summer Star Wars. Le challenge hivernal a disparu (et personne n’a l’air de le regretter). Les challenges Dystopie et CRAAA sont toujours en cours et j’attends de voir si Xapur relance son S4F3.

Les lectures de 2015 par ordre alphabétique des titres :

Du côté des nouvelles à la pièce, en numérique et en vrac :

  • « Le Dit de la pleine lune » de Mélanie Fazi, « L’Assassinat de la Maison du Peuple » de Sylvie Denis et « Le miroir d’Électre » de Jeanne-A Debats chroniquées dans la 10eme entrée des Miscellanées de nouvelles
  •  « Fleur » de Laurent Genefort, « Sur le flanc de la froide colline » de Loïc Le Borgne et « Forbach » de Thomas Day chroniquées dans la 11eme entrée des Miscellanées de nouvelles
  •  « L’erreur d’un seul bit » et « Faits pour être ensemble » de Ken Liu chroniquées dans la 12eme entrée des Miscellanées de nouvelles
  •  « L’Ombre double » de Clark Ashton Smith et « Sorcerêve » de Julien d’Hem chroniquées dans la 13eme entrée des Miscellanées de nouvelles
  • « L’Animal » de Sylvie Lainé, Francis-Olivier Brunet et Philippe Aureille (seul texte papier) – coup de cœur
  • « Les Dragonnets ne savent pas voler » de Sybille Marchetto
  • « Le Code Turing » et « Le Cabinet Gris » de Corinne Guitteaud
  • Les derniers épisodes de la série « La Brigade des Loups » de Lilian Peschet
  • « Jours étranges », nouvelle de Chris Mallory

Du côté des revues :

Comme tous les ans, je n’ai pas recensé les BD. Ce bilan est déjà bien assez long comme ça. D’ailleurs il est temps de conclure. Puisse 2016 être une bonne année riche en lecture. Et vous, avez-vous réalisé votre bilan annuel ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

25 commentaires sur “KillPal – Bilan 2015”