Ils ont rejoint ma PAL (132)

Que s’est-il passé en janvier 2022 en ce qui concerne la PAL ? J’ai détourné un quart de seconde le regard et, BAM, la Pile à lire s’est gavée. Revue de détail ci-dessous.

Du côté des entrées, au format papier, sont arrivés en PAL un paquet de titres. Commençons par Les enfants du passé de Luce Basseterre (j’avais apprécié La Débusqueuse de mondes et Le Chant de Fenjicks)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei)

Poursuivons avec les entrées pour le prix ActuSF de l’uchronie. Le premier à arriver en APL est  Sol invictus de Raymond Iss.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei)

Puis La Seconde vie d’Eva Braun de Grégor Péan :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei)

Et enfin Les Neuf vies de Rose Napolitano de Donna Freitas :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei)

En numérique, deux entrées pour des chroniques dans Bifrost : Dix légendes des âges sombres de Jean-Marc Ligny et De brindilles et d’os, Les Enfants indociles T2 de Seanan McGuire

Pal numérique de janvier 2022

Dix légendes des âges sombres et De brindilles et d’os.

Côté revue, le dernier Bifrost est arrivé :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Lhisbei (@lhisbei)

Pour recenser les sorties, j’ai ouvert un nouveau fil Twitter (j’avais tenu celui de 2021, alors pourquoi ne pas remettre ça en 2022 ?)

J’ai terminé, en janvier, deux livres :

  • À la recherche du livre perdu, Bérénice Libretti T1 de Magali Lefebvre (aka Lullaby). Billet à venir (si, si).
  • L’oiseau moqueur de Walter Tevis en audiolivre (un roman dont je me dis « Mais pourquoi tu ne l’as pas lu avant ? » Gloire soit rendue à Baroona)

J’ai commencé l’anthologie Par delà l’horizon, à raison d’une nouvelle tous les dimanches pour suivre le modèle de Lune. En audiolecture, j’ai commencé et terminé un classique de la littérature policière, Le jeu de l’assassin de Ngaio Marsh, un cluedo chez les aristos anglais des années 30 (audiolu par François Raison). J’en dis quelques mot sur Insta.

Pour terminer sur les stats, la PAL se monte à 332 titres et la PAL des nouvelles et novellas à 68 titres.

Côté blog, l’activité s’est effondrée (on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie, s’pas). Le volume de chroniques en retard sur 2021 et, maintenant sur 2022, n’a jamais été aussi élevé. On verra ce qu’on peut faire.

Côté « images qui bougent », après avoir révisé scrupuleusement les Matrix, j’ai réussi l’exploit de ne pas aller voir au ciné Matrix Resurrections. Le ciné est d’ailleurs une sortie qui s’est raréfiée avec cette foutue épidémie qui n’en finit pas (j’en peux plus, j’avoue, deux ans à jouer au jeu du chat et de la souris, c’est long). On s’est donc consolé avec Don’t look up (je fais partie de ceux qui ont kiffé – tout y est, le trait à peine grossi amha), La protégée (action pure, Michael Keaton, Maggie Q et Samuel L. Jackson et c’est assez bien foutu pour faire passer un bon moment) et la saison 8 de Blacklist. De mon côté, pour la saison 4 du Challenge Madeleine de Proust de Lune, j’ai rattrapé les74 épisodes de Goldorak (j’en parle ici) et j’ai boulotté les deux saisons de Modern Love (la première saison est un poil meilleure que la seconde, mais mention spéciale à Sur une route sinueuse, en décapotable).

On termine en musique avec une voix de basse propre à exorciser tous les démons (« Music is about bringing light to others »)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Baroona dit :

    Je crois que la seule solution serait d’inventer une uchronie où la PàL est maîtrisée.
    Je suis plus que joie pour « L’Oiseau moqueur ». Gloire à Gallmeister de l’avoir réédité et permis à tou.te.s de découvrir ce chef-d’oeuvre. Par contre tu as oublié le « Billet à venir ».

    • Lhisbei dit :

      Je vote pour un monde parallèle même 😉
      J’essaie de ne pas crouler sous les remords des critiques non écrites (mais 2022 s’annonce mal de ce côté là, je suis essorée). L’oiseau moqueur il y a tant à dire en plus.

  2. Nick le Vilain dit :

    332 + 68 titres = 400
    Ben ma grosse (PAL) faut s’arrêter un jour de grossir.
    Mouhaha. 🙂

  3. Tigger Lilly dit :

    Mince pour Matrix resurrections :/
    je me note le jeu de l’assassin, j’aime bien ce genre de livre, en audio ça peut être cool vu que j’aurai jamais le temps de lire ça par ailleurs.

    • Lhisbei dit :

      Et là je suis à deux doigts de passer à côté de Kingsman première mission. Je crois que le ciné, c’est mort.
      En plus le jeu de l’assassin est court : 5h et des poussières (descriptions sommaires, attention).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.