Imaginales 2013 – Chapitre 3 : Des conférences – vol. 1 4


Lire le prologue et les chapitre 1 (auteurs) et 2 (dédicaces).

Comme promis lors du précédents billets, parlons d’une première vague de conférences. Cette année nous sommes arrivés tard le jeudi. Trop tard pour la conférence sur l’Uchronie, conférence qui n’a, a priori, pas été enregistrée. Grosse frustration pour moi ! On ne m’y reprendra plus : l’année prochaine, c’est décidé, nous arriverons le mercredi après-midi. Comme ça nous pourrons en profiter pour faire un peu de tourisme du côté du musée et/ou du château et, qui sait, peut-être aurons-nous la chance d’avoir un guide local…

La première conférence à laquelle nous avons assisté se tenait dans le Magic Mirrors 2 à 18h. Genre t’as fait 6h de route, tu t’es tapé deux averses de grêle sur l’autoroute avec une visibilité proche de zéro et le trouillomètre qui tend vers l’infini… A 18h tu n’as qu’une envie : te poser au fond près du radiateur (sauf que le radiateur était sur scène donc … on a eu froid) et sentir doucement l’ambiance du festival. Et le sujet de la conférence : Futurs à la ramasse : quand la science-fiction nous alerte… s’est révélé très intéressant et le traitement était à la hauteur. Cette conférence, modérée par Solène Dubois, réunissait le suisse Yvan Bidiville, l’allemand Andreas Eschbach et les français Johan Heliot et Jean-Michel Truong. Mention spéciale à Jean-Michel Truong pour son franc-parler ! Par contre, j’étais tellement peu en forme que j’ai ensuite oublié d’aller acheter son essai Reprendre – Ni sang, ni dette

La conférence au planétarium d’Epinal est un incontournable pour M Lhisbei. On y évoque les étoiles, les voyages dans l’univers, les avancées dans le domaine… Cette année Roger Ferlet, Alastair Reynolds, Arnaud Duval et Laurence Suhner étaient réunis autour de Sylvie Miller (qui avait bien bossé son intervention et s’est révélée pertinente dans le choix des questions) pour évoquer cette question : L’espace… un avenir pour l’humanité ? Laurent Whale a, quant à lui, assuré une traduction impeccable. La conférence a parfois emprunté des chemins de traverses pour évoquer le financement de la recherche (pensé de manière illogique) mais la teneur de cette conférence ne nous a pas déçus.

(Clic)

Le vendredi matin, après le petit-déjeuner avec Lucius Shepard, direction l’Espace Cours pour Pour saluer Roland C. Wagner. Aux Utopiales nous avions déjà assisté  à un hommage à RCW. Celui-ci était différent, plus lumineux. Jean-Daniel Brèque, Ayerdhal, Mireille Rivalland, Sara Doke, Jean-Marc Ligny ont, autour de Jérôme Vincent, évoqué l’homme et l’écrivain. Dans le public, Gilles Francescano, Jean-Luc Rivera, Simon Bréan ont eu aussi pris la parole. La conférence s’écoute ici (sans voyeurisme aucun).

Les chaussures d’Ayerdhal
(tenue colorée de rigueur)
(Clic)

A fin d’après-midi, M. Lhisbei a assisté seul à la conférence suivante : Créatures en tous genres. Elle réunissait Gail Carriger (et Hélène Bury à la traduction), Jean-Luc Marcastel, Cassandra O’Donnell, Arthur Ténor, Vincent Villemot autour de Jean-Luc Rivera. Je n’ai pas encore eu le temps de la rattraper et je n’ai pas vu Jean-Luc Marcastel pour une dédicace (la loose). La conférence se rattrape .

Dernière conférence de la journée, conférence attendue avec impatience : La ville de demain  Organisée en partenariat avec le Prix Une Autre Terre, cette conférence réunissait des écrivains d’anticipation ayant reçu le Prix Une Autre Terre, Jean-Marc Ligny (Aqua™), Philippe Mouche (pour La place aux autres) et Sara Doke (pour Paolo Bacigalupi et sa Fille automate) ou encore Claire Belmas, Michel Heinrich (député-maire d’Epinal parlant ici au nom du SCoT – schéma de cohérence territoriale), Pascal Triboulot (directeur de l’ENSTIB, l’Ecole Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois) et Jean-Claude Bignon (professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy). Tous ont confronté leurs points de vue et leurs visions sur la ville d’aujourd’hui et celle de demain. C’était l’une des conférences les plus enrichissantes de ce festival. Elle se réécoute ici.

 

Dans le prochain billet nous reviendrons sur les conférences du samedi et du dimanche. Il n’y en a que quatre parce que nous avons été terriblement dissipés (enfin, moi surtout…)

Photos par C.Schlonsok tous droits réservés à l’auteur


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Imaginales 2013 – Chapitre 3 : Des conférences – vol. 1

  • endea

    Eh bien que de conférences riches ^^ Alors l’an prochain, départ le mercredi ? ah ce doit être bien de pouvoir faire les festivals en entier ^^

  • Vert

    Et là en lisant ton compte rendu je me dis « ah tiens ça avait l’air intéressant, j’aurais ptêtre dû y aller » xD
    On devrait nous fournir des retourneurs de temps pour les Imaginales !