Utopiales 2013 – Fragments : Des expositions (2) 4


Lire le prologue, les dédicaces, les conférences du jeudi (1) et (2) et la première partie des expositions.

Voici le second (et dernier donc) billet consacré aux expositions des Utopiales. Pour l’une d’entre elles vous n’aurez pas de photo. En effet ExplorNova 360° ne peut être photographiée de par sa conception. Une pièce tapissée de noir, des écrans au mur, un petit boîtier (de la taille d’une boite d’allumettes) contrôlé par le mouvement de votre main et vous voila à la surface de la Lune, de Mars ou en train d’explorer le système solaire. La technologie de reconnaissance gestuelle sans contact est presque aussi impressionnante que l’expo en elle-même. A partir de la base lunaire (SF on vous dit), un fulguro-poing et vous voila projeté sur Mars grâce au rover Curiosity de la NASA. Un petit tour dans l’espace ? Grâce à Herschel, comètes, exoplanètes ou nébuleuses n’auront plus de secrets pour vous. Pour découvrir le contenu de l’expo de manière aussi interactive que nous (mais sans le boîtier de contrôle) direction la version web d’ExplorNova 360°.

 A l’entrée de la salle, M. Lhisbei a bavé d’envie devant les kakemonos du CNES.


Utopiales 2013 – CNESdiaporamas

Grand écart à présent pour revenir du côté des jeux vidéos avec l’exposition Remember me présentée en partenariat avec le Comic Con’ Paris. Des bornes permettaient de découvrir ce jeu assez glaçant si j’en crois son pitch. Elles étaient en permanence occupées (nous n’avons donc pas testé). Le pitch :
Neo-Paris, 2084. Les souvenirs personnels peuvent à présent être digitalisés, achetés, vendus et échangés. Les dernières formes de vie privée et d’intimité ont été balayées au profit de ce qui semble être l’évolution logique de l’explosion des réseaux sociaux, initiée au début du 21ème siècle. Remember Me est un jeu d’action-aventure à la troisième personne où les joueurs incarnent Nilin, une ancienne chasseuse de souvenirs d’élite qui a la capacité de pénétrer dans l’esprit des gens pour voler ou même altérer leurs souvenirs. Les autorités, effrayées par ses connaissances et ses capacités, ont arrêté Nilin et ont effacé sa mémoire. Après s’être évadée de prison, Nilin part en quête de son identité, aidée par son seul et dernier ami. Sur les traces de son passé, elle sera traquée par les personnes à l’origine de cette société sous surveillance. Au cours de l’histoire, Nilin commencera à se rappeler qui elle était, et réapprendra les techniques de combat qui ont fait d’elle l’une des meilleurs chasseuses de souvenirs au monde.


Utopiales 2013 – Remember mediaporamas

Dernière exposition mais l’une des plus impressionnantes celle consacrée à Raymond Poïvet, le pionnier de la bande dessinée. Je ne connaissais pas du tout ce dessinateur de BD. Sa série de science-fiction, Les Pionniers de l’espérance, sur scénario de Roger Lécureux, a été publiée dans l’hebdomadaire Vaillant/Pif de 1945 à 1973. L’exposition présentée par son fils, regroupe plus de 50 planches originales, croquis, illustrations, esquisses… Et c’est une très belle découverte.


Utopiales 2013- Raymond Poïvetdiaporamas

Photos de C.Schlonsok tous droits réservés

Et voila, c’est tout pour les expos. Les prochains billets seront consacrés aux conférences du vendredi, du samedi et du dimanche mais aussi aux remises des prix.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Utopiales 2013 – Fragments : Des expositions (2)