Utopiales 2015 – Prologue 25


UTOPIALES 2015Du mercredi 29 octobre au 2 novembre se tenait la seizième éditions des Utopiales, le Festival International de Science-Fiction de Nantes. Sous la houlette de son président l’astrophysicien Roland Lehoucq et de son délégué artistique Ugo Bellagamba, cette édition abordait le thème des « Réalité(s) ».

La star du festival, était bien entendu Robert Silverberg (et l’anthologie)

Silverberg

Robert Silverberg et Jérôme Vincent

anthologie utopiales 2015

L’anthologie Utopiales 2015

Il y avait du monde dès l’ouverture, le jeudi à 10h, pour écouter Roland Lehoucq décortiquer Interstellar. Et les salles de cinémas étaient, m’a-t-on dit, pleines à craquer. Nous ne sommes pas restés pour le Cosplay (trop de monde). Je parie que le festival a battu des records de fréquentation.

foule 001

Du monde

foule 002

Et encore, là c’est calme

Nous y étions donc (comme tous les ans depuis 2009) et nous allons vous raconter tout cela avec les 2 544 photos prises par M. Lhisbei  ce qui représente 756 photos de moins que l’année dernière. C’est un signe : nous passons de plus en plus de temps à papoter dans les allées que devant les conférences… Pourtant, cette année, le programme était très alléchant. Si l’année dernière, nous avions immortalisé 40 conférences, cette année, nous n’avons que 27 conférences à vous présenter (et nous remercions ActuSF de tout enregistrer). Nous n’avons pas respecté totalement notre programme de conférences à suivre mais nous avons vu la moitié des conférences repérées, ce qui n’est pas si mal. Nous avons aussi zappé le Cosplay, mais on ne peut pas tout faire et il fallait bien prendre le train du retour.

cosplay 001

Oui c’est un costume

cosplay 002

Oui ils sont nombreux

cosplay 003

Non ils n’ont pas chaud

cosplay 004

Oui, ils sont câlins

M. Spock, probablement jaloux de Mme, lui a laissé le bar pour s’octroyer une Agora : un amphithéâtre bien cosy où une proximité public/auteurs de bon aloi était de mise. Deux nouvelles modalités de conférence au programme cette année : les interros surprises et les expériences de pensée. La première se révèle très interactive puisque l’invité répond aux questions du public et la seconde très stimulante puisqu’on est dans la spéculation « What if » à fond. Deux belles trouvailles qui seront, je l’espère, reconduites.

Cette année encore, il a fait beau, chaud (et se balader en T Shirt le 1er novembre, c’est quelque chose) à l’extérieur comme à l’intérieur. les blogopotes étaient de la partie :  Tigger Lilly, VertGromovarA.C. de HaenneCédric, Lorhkan, Xapur, Lune, Mariejuliet, Jae_LouCornwall, Elessar, Shaya, Isil, Julien Martlet, Yueyin, Fix, Arieste, Xian, Dyonisos et d’autres que j’oublie peut-être (pardon).  J’ai raté Tortoise, ça j’en suis sûre.

Nous avons pu rencontrer les éditions Alire. C’était un plaisir que de discuter avec Claude Janelle, essayiste et grand archiviste de la SFFF Québécoise (on ne dit jamais assez de bien des archivistes).

Alire 001

Jean Pettigrew, directeur éditorial

Alire 002

Jean Pettigrew et Michel Robitaille Jean Pettigrew et Michel Robitaille Délégué général représentant personnel du premier ministre pour la Francophonie

Alire 004

Sébastien Chartrand, auteur

Alire 003

Eric Gauthier, auteur

Nous avons zappé la plupart des remises de prix, programmées trop tardivement mais nous avons quand même remis le cinquième prix Planète SF des blogueurs.  Nous étions aussi présent pour le très touchant hommage à Ayerdhal. Nous nous sommes baladés sur Mars en 3D. J’ai pu essayer un casque de réalité virtuelle (une première pour moi) et jouer à Matt Damon seul sur Mars. L’expérience est à vivre, mais j’en ai quelque peu payé le prix dans le TGV du retour. Pendant l’utilisation du casque, mes perceptions physiques me disaient « tu es assise sur une chaise » pendant que mon cerveau arguait « C’est génial, tu voles et tu marches à la surface de Mars ! » Et dans le TGV mon corps et mon cerveau ne se sont pas resynchronisés. Mon estomac a souffert pendant 4h30 (plus le quart d’heure de retard offert par des voyageurs qui se sont amusés à tirer le signal d’alarme sans raison).

Du côté de la PAL, après trois jours raisonnables avec 2 achats, Semences de Jean-Marc Ligny et Membrane de Chi Ta-wei, j’ai craqué le dimanche à la librairie sur Reine de Mémoire d’Élisabeth Vonarburg. J’ai pris les 5 tomes (alors même que j’ai déjà le premier dans son édition française dans ma PAL, mais il faut conserver l’harmonie dans les bibliothèques)

2015-11-01 08.14.58

Semences et Membrane

2015-11-01 13.02.03

Reine de Mémoire

Photos par C.Schlonsok (sauf les photos pourries des achats) tous droits réservés à l’auteur

Les compte-rendus vont pleuvoir. Je ne sais pas encore combien de billets nous publierons, il faut d’abord que je trie les photos de M. Lhisbei (et oui, c’est lui qui les prend, c’est moi qui les trie…). En attendant, d’autres compte-rendus chez Arieste, Gromovar, Lune


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

25 commentaires sur “Utopiales 2015 – Prologue