Utopiales 2014 – Prologue

AFFICHE Utopiales 2014Du mercredi 29 octobre au lundi 3 novembre se tenait la quinzième édition des Utopiales, le Festival International de Science-Fiction de Nantes.

Nous y étions du jeudi matin au dimanche après midi et nous allons vous raconter cela avec les 3 300 photos prises par M. Lhisbei (c’est 294 photos de moins que l’année dernière). Bon il triche un peu puisqu’il n’a pas compté les 891 photos des Machines de l’île prises le mercredi qui précédait (cette année nous avons joué les touristes avant le festival).

le-grand-elephant

Le Grand Éléphant

Il y avait du monde : le jeudi, pour la rencontre avec Alexandre Astier impossible de bouger, pour le cosplay aussi (comme tous les ans). La fréquentation était moindre le samedi par rapport à l’année précédente (les manifs en centre ville y sont probablement pour quelque chose). Je me demande si les 50 000 visiteurs ont été dépassés pour cette édition (je parie que oui).

Bar de Mme Spock

Bar de Mme Spock

Espace Shayol

Espace Shayol

La décoration nous a interpellés : des méduses flottantes ?

méduses

méduses 2

Les libraires complices de Nantes avaient préparé la plus grande des librairies de la galaxie…

librairie

L’évènement de ces Utopiales tient sur cette photo :

A astier

Nous avons assisté à L’Exoconférence d’Alexandre Astier : un spectacle érudit et drôle, porté par un acteur exceptionnel, qui donne envie de lever la tête vers les étoiles. La voie lactée aura à jamais, pour moi, un goût de framboise (il paraît qu’elle sent le rhum aussi). D’ailleurs, en levant les yeux, M. Lhisbei n’a pas raté la lune :

lune

Les thèmes des conférences étaient tellement alléchants que nous avons passé beaucoup moins de temps au bar. M. Lhisbei a immortalisé 40 conférences et débats (un record). Nous avons assisté à la remise des prix Utopiales, raté celle du Verlanger, remis le quatrième prix Planète SF des blogueurs (et, cette fois, avec un micro). Nous avons eu chaud à l’extérieur (Nantes sans la pluie c’est chouette) et à l’intérieur à cause de la foule, certes, mais aussi par la chaleur humaine des blogopotes présents sur le festival et pour le repas des blogueurs du Planète SF,  Tigger Lilly, Vert, Endea, GromovarA.C. de HaenneCédric, Lorhkan, Mariejuliet, Jae_Lou, TortoiseCornwall, Elessar, Shaya… et d’autres que j’oublie peut-être (pardon).

Nous avions déjà beaucoup apprécié l’édition de l’année dernière. Nous avons trouvé celle-ci meilleure encore même si nous n’avons pu assister à certaines conférences dans l’espace Hetzel trop petit. Je regrette d’avoir raté celle sur le second cerveau (le ventre) mais, à chaque fois que nous sommes allés dans cet espace, nous sommes restés assis par terre faute de place. Comme ça manque un peu de confort et qu’ActuSF enregistre tout, c’est, confortablement installés que nous les rattraperons.

Question confort, pour ceux qui aiment la musique expérimentale, les Utopiales 2014 proposaient un salon d’écoute. Sur des transats, il suffisait de se laisser bercer par Sons d’encre, des textes des auteurs publiés par la Volte (Jeff Noon, David Calvo, Alain Damasio, Stéphane Beauverger…), lus par les auteurs eux-mêmes, mixés par Phaune Radio. Une façon originale pour la maison d’édition de fêter ses 10 ans d’existence…

sons d'encre

Photos de C.Schlonsok tous droits réservés

40 conférences, 2 remises de prix, 1 journée de tourisme, 1 partie du Cosplay, 6 expos, des stands, des jeux et des boutiques, ça nous fait combien de billets ? Pfff, une quinzaine à vue de nez… En attendant, d’autres ont déjà commencé à vous raconter : Gromovar (avec, en plus, une très intéressante interview de Laurent Kloetzer), Tigger Lilly (qui devrait vraiment donner des cours de gestion de la PAL), Vert, Endea

Vous aimerez aussi...

23 réponses

  1. Gromovar dit :

    Toujours le CR le plus complet des Utos et ce n’est qu’un début.

  2. endea dit :

    Très chouette CR et les photos sont magnifiques comme toujours ^^

  3. NicK dit :

    La PAL c’est simple :
    entrées > sorties : elle grossit
    l’inverse et elle diminue.

    Et Tiger Lilly ce n’est qu’une grosse tricheuse… :p

    NicK.

    P.S. : mon libraire essaye pourtant de me vendre plein de trucs mais cela ne marche pas. :p

    • Lhisbei dit :

      @Nick : ton libraire finira par ne plus te causer 😉

      • Tigger Lilly dit :

        5h de cours de gestion de PàL pour NicK (et Dieu sait s’il en a bien besoin …) pour m’avoir traité de tricheuse sur un blog tiers.

        (très chouette prologue sinon :D)

    • Gromovar dit :

      Ohla malheureux.

      Tu l’évalues comment ta PAL. Voici les méthodes autorisées :

      Pour obtenir le coût réel de stock (à comptabiliser) 3 grands types de méthodes sont autorisées. (selon les normes IAS/IFRS)

      Les (3 ou 4) méthodes des coûts réels (en retenant les coûts de production ou d’acquisition réellement engagés).
      Coût unitaire moyen pondéré périodique (CUMP): Le coût unitaire de sortie d’articles du stock est égal à la somme (de la valeur initiale + celles d’entrées en stock) divisé par la somme (de quantité initiale et celles d’entrées en stock). Si ce sont des stocks de produits finis, le coût unitaire d’entrée sera le coût de production (voir pour sa détermination la comptabilité analytique).
      Premier entré, premier sorti (FIFO, PEPS en français): Le coût unitaire de sortie d’un type d’article du stock est égal à la valeur de l’article qui est entré en premier chronologiquement dans le stock. Un article entre à 10€ puis 20€, il sortira en premier à 10€.
      Dernier entré, premier sorti (LIFO): Le coût unitaire de sortie d’un type d’article du stock est égal à la valeur de l’article qui est entré en dernier chronologiquement dans le stock. Un article entre à 10€ puis 20€, il sortira en premier à 20€.
      Premier échu premier sorti (First expired first out (FEFO)): ce mode de gestion toléré est particulièrement adapté aux produits avec une DLC (Date Limite de Consommation) ou une DLU (Date Limite d’Utilisation). Prise en compte de la date limite entrée dans le système pour effectuer les sorties.
      La méthode des coûts standards qui calcule la valeur à partir des niveaux normaux d’utilisation de matières premières, de main-d’œuvre, d’efficience et de capacité.
      La méthode du prix de détail (ou retail method)

  4. Lorhkan dit :

    Belles photos, comme d’habitude !
    Il faudrait faire des ebooks (à tout le moins des pdf) de vos compte-rendus de festivals tellement il y a de la matière ! 😉

  5. Vert dit :

    Ah tiens j’avais zappé le salon d’écoute ! Comme quoi le festival est tellement grand qu’on rate forcément des trucs ^^

  6. Acr0 dit :

    Des méduses flottantes ! (oui). Pfiou, je tiens bon pour Astier, c’est en janvier ici. (mais avoir les places aident bien) Hey le salon d’écoute m’aurait interpellée, tiens !

  1. 11/11/2014

    […] Lire le prologue. […]

  2. 30/11/2014

    […] le prologue et le billet sur les […]

  3. 09/12/2014

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces et sur les conférences du […]

  4. 10/12/2014

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces et sur les conférences du jeudi et du […]

  5. 22/12/2014

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces, sur les conférences du jeudi et du vendredi et sur la remise du […]

  6. 24/12/2014

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces, sur les conférences du jeudi, du vendredi et du samedi, ainsi que […]

  7. 27/12/2014

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces, sur les conférences du jeudi, du vendredi, du samedi, sur la […]

  8. 29/12/2014

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces, sur les conférences du jeudi, du vendredi, du samedi, du […]

  9. 02/01/2015

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces, sur les conférences du jeudi, du vendredi, du samedi, du […]

  10. 12/01/2015

    […] parti : Lhisbei (prologue – dédicaces – conférences du jeudi – conférences du vendredi – le Prix […]

  11. 15/03/2015

    […] le prologue, les billets sur les dédicaces, sur les conférences du jeudi, du vendredi, du samedi, du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.