Défi SFFF & Diversité – Bilan final 42


logo diversité petit

Diversité, vous avez dit diversité ? Le Défi SFFF & Diversité est terminé depuis le 14 janvier à minuit. Nous accueillons donc ExcelVador sur la passerelle pour son dernier rapport avant quelques semaines de repos. De la diversité dans vos lectures ? Combien de billets au total ? Combien, parmi les 33 participants (sur 34 inscrits c’est pas mal du tout), ont réussi leur challenge et coché les 20 items ? Qui a atteint son objectif perso ? Qui a réalisé le grand chelem des items ? Comptons les points !

Le nombre total de billets se monte à 311 (contre 272 lors du précédent récap). Waouh, on termine en force ! Le tableau recensant les titres qui entrent dans le challenge compte à présent 264 titres, rien que ça.

Les titres les plus lus ont été :

  • La Terre Bleue de nos Souvenirs, Les Enfants de Poséidon T1 d’Alastair Reynolds : 8 billets
  • Infinités de Vandana Singh : 7 billets
  • La Justice de l’Ancillaire, Les Chroniques du Radch T1 d’Ann Leckie : 6 billets
  • Les enfermés de John Scalzi : 6 billets
  • Des larmes sous la pluie de Rosa Montero : 5 billets
  • Le poids du coeur de Rosa Montero : 5 billets
  • L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu : 5 billets
  • Avec joie et docilité de Johanna Sinisalo : 4 billets
  • Le problème à trois corps de Liu Cixin : 4 billets
  • La ménagerie de papier de Ken Liu : 4 billets
  • Chroniques d’un rêve enclavé d’Ayerdhal : 4 billets

Sur les 8 auteurs les plus lus, 4 sont des femmes. Comme quoi, les femmes aussi écrivent de la SFFF…

Les auteurs les plus lus :

  • Rosa Montero : 10 billets (une femme youpi !)
  • Ken Liu : 9 billets
  • Ayerdhal : 8 billets

Voici le tableau de bord des participations mis à jour. Le code couleur est le suivant : vert foncé si vous avez cochez plusieurs items pour une seule oeuvre dans le formulaire de participation, vert clair si vous ne cochez qu’un seul item par lecture dans le formulaire.

C’est pas mal du tout. Bravo à tous !

Lune, Vert, Xl et moi avons terminé notre challenge. Vert, Lune et moi avec un titre par item et Xl avec plusieurs titres par item. Cependant c’est un poil plus compliqué que ça. Vert a été la première à terminer avec 21 titres (elle a chroniqué deux livres différents pour l’item 5). Comme Vert, j’ai chroniqué deux livres pour l’item 5 et je suis à 21 livres lus. Lune a chroniqué 20 livres tout pile. Surprise : Xl a chroniqué 22 titres au total et Gromovar 20 même s’il n’a pas topé tous les items (lire du YA est au dessus de ses forces… mouhahahaha). Xapur a chroniqué 15 titres au total (pour 13 items topés), Strega 17 titres (pour 17 items topés mais pas avec un titre par item même si ça pourrait :p)

Voici vos participations :

Pour rappel, voici la liste des items du défi :

  1. Lire une oeuvre de SF (et uniquement de SF) écrite par une femme.
  2. Lire une oeuvre de SF ou Fantasy ou Fantastique (SFFF) francophone mais non française.
  3. Lire un essai ou un article traitant de science, de science-fiction, de fantasy ou de fantastique.
  4. Lire une oeuvre SFFF écrite par un auteur de couleur ou métissé (racisé).
  5. Lire un livre SFFF dont vous n’avez pas encore vu l’adaptation en film.
  6. Lire un roman SFFF young adult.
  7. Lire un livre SFFF se passant en Orient.
  8. Lire un livre SFFF parlant d’une ou de femme(s) dans la guerre.
  9. Lire un roman graphique ou une BD ou un comic avec une femme pour héroïne.
  10. Lire une oeuvre de SFFF par un auteur non occidental.
  11. Lire une oeuvre de SFFF dans laquelle l’Afrique (ou un pays d’Afrique) tient une place prépondérante.
  12. Relire un conte que vous avez adoré étant enfant.
  13. Lire une oeuvre de SFFF écrite par une personne issue ou militant pour la communauté LGBTQIA (Lesbienne, Gay, Bi, Trans, Queer, Intersexuelle, Asexuelle).
  14. Lire un livre de cli-fi (climate fiction). Ou éco-fiction (pour écologie fiction).
  15. Lire un livre de SFFF féministe ou gommant les genres.
  16. Lire le premier livre d’une série SFFF que vous n’avez jamais lu.
  17. Lire un livre dans lequel une IA ou des robots ont un rôle prépondérant.
  18. Lire un livre SFFF traduit.
  19. Lire un recueil de nouvelles SFFF.
  20. Lire un livre de SFFF transhumaniste ou posthumaniste.

Bravo à tous !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 commentaires sur “Défi SFFF & Diversité – Bilan final

    • Lhisbei Auteur de l’article

      ça demande un peu d’organisation et de patience (sur un an) et, oui j’espère que ça permet de sortir des sentiers battus 🙂

  • Snow

    Crotte, j’ai même pas la moyenne !
    Bon c’est pas grave j’ai quand même ma liste de livre dans un coin, je pourrais découvrir de nouvelles choses 🙂

    Félicitations à tous les participants 🙂

  • yogo

    Merci Lhisbei, pour le challenge, le suivi mensuel et le récap final.
    Un vrai régal d’avoir participé et d’avoir lu pas mal de chroniques des blogopotes.
    Bravo à la team championne !!!

    Encore merci, que dire de plus…
    … ah si, un autre ! 😉

  • Lune

    Merci encore pour ce challenge, qui m’a fait sortir de ma zone de confort quelques fois et m’a permis de découvrir de belles choses ! Bravo pour tout le boulot !
    (Fière d’avoir terminé :p )

  • Phenix

    Je trouve que ce défi n’est pas plus louable que les Sad Puppies. Le système de notation encourage à choisir un livre sur un autre critère que la qualité. D’ailleurs je remarque avec amusement mais sans étonnement que ça correspond à des caractéristiques typique de la Gauche. je ne trouve pas « Lire un livre écrit par un auteur blond » ou « Lire un livre impérialiste ». On peut valiriser un livre para rapport à la qualité, mais tout autre critère serait une forme de discrimination.

    • Lhisbei Auteur de l’article

      Ce que tu en en penses, je m’en carre. Cela ne te plaît pas ? Tant pis. Tu n’es pas obligé de participer, puisque ce défi n’a pas pour but d’imposer à qui que ce soit un point de vue particulier (à la différence des sad puppies qui tente de truster un des plus prestigieux prix de SF). Il y a une grande différence entre promouvoir la diversité c’est à dire essayer d’aller cherches des livres et des auteurs d’origines différentes et faire preuve de sectarisme, de sexisme et de racisme comme les sad puppies.Quant à la discrimination que tu pointes du doigt, tu oublies une petite chose : un acte discriminant conduit à traiter de manière inégale et défavorable un ou plusieurs individus afin de pouvoir lui appliquer un traitement spécifique, en général négatif. Ici aucun blond ou aucun auteur impérialiste n’a été maltraité (on retrouve même dans la liste du space op de Jack Campbell). Ce défi n’ôte aucun droit à personne et n’est pas discriminant. Quant à savoir si ce défi est de gauche ou pas, c’est assez drôle : il est centré sur l’être humain dans sa diversité. Si s’intéresser aux gens et à ce qu’ils ont à dire, c’est être de gauche, la vie sociale et culturelle de la droite doit être bien tristounette…

      • Phenix

        Si, mais c’est plus subtile que les Sad Puppies. On encourage à choisir sur des critères autre que la qualité littéraire, ce qui amène à choisir un livre et donc à en délaisser un autre qui ne remplirait l’une des conditions du défi. Au final, si dans la forme ça peut sembler différend, dans le fond, ça a la même finalité : certains livre sont choisis, et d’autres délaissés, sur d’autres critères que la seule qualité..

        • Lhisbei Auteur de l’article

          Je maintiens la phrase.

          C’est un billet de bilan. Y réagissent ceux qui ont participé pendant 1 an à l’opération. Ton avis n’a pas été spécialement sollicité, tu n’es pas sur un forum, et en prime tu exprimes un jugement de valeur négatif envers tous les participants qui ont trouvé de quoi s’amuser et de quoi s’ouvrir l’esprit.

          Et ne viens pas me faire la leçon sur la discrimination avec des pauvres « blonds » ou « impérialistes » opprimés. Ce sont le plus souvent eux les oppresseurs et pas les victimes de discrimination. Et, au cas où tu n’aurais pas remarqué : certains livres ont été jugés mauvais ou pas à la hauteur.

          • Phenix

            Détends-toi. C’est juste que j’aime aller au fond des choses. Les Sad Puppies avaient pour objectif de faire gagner des livres sur d’autres critères que la qualité. Ce défi-là incite à lire des livres sur d’autres critères que la qualité. Les bons ou les mauvais sentiments ne changent rien à la finalité. Ceci dit, ta dernière remarque est très pertinante.

            En revanche, celle qui fait des blonds des opprimeurs me semble assez discriminatoire (et fausse) voire raciste. En tout cas, ceux qui composent l’Etat Islamique sont très rarement blonds.

            C’est mon dernier message à ce sujet. Je n’ai plus rien à dire d’autre.

  • yueyin

    excellent 🙂 je suis ravie d’avoir participé a ce challenge, 13 c’est pas mal d’autant que j’avais lu deux autres livres qui m’aurait fait atteindre les 15 si seulement j’avais écrit mes billets mais l’un était trop bon (la ménagerie de papier, pas encore trouvé comment en bien parler) et l’autre un peu sans intérêt (un YA) bref… tous les prétextes sont bon pour la procrastrinatrice. En attendant, le challenge ‘a fait découvrir des horizons nouveaux 🙂

  • Miroirs SF

    Merci beaucoup Lhisbei ! Et je t’apporte mon complet soutien dans tes réponses à Phenix. Cette petite altercation me rappelle un tantinet les débats sur la discrimination positive. Logique, je pense que ce défi incarne une sorte de discrimination positive vis-à-vis de la littérature, avec ses défauts et ses avantages : cela nous permet de découvrir des auteurs peu mis en avant par le monde de l’édition, dont certains clairement à tort. Il est donc bien évident qu’avec ce défi on en est venu à lire aussi bien d’excellents bouquins que des mauvais. Lire des ratés n’est pas dérangeant : le plaisir de la lecture passe aussi par le fait de lire de temps à autre des mauvais textes, c’est instructif (et on ne trouve d’ailleurs pas des bouses que dans la littérature de la diversité ^^. On aurait donc lu de mauvais bouquins y compris avec d’autres défis). Et je pense qu’en faisant ce défi de la diversité, on n’avait pas pour objectif la seule qualité des textes : on cherchait d’autres regards. Il arrive qu’on soit surpris par une manière de pensée ou d’écrire, et que cela nous enrichisse même si le bouquin est mauvais.
    Encore merci !

    • Phenix

      Je n’altercationne personne, mais je faisais part de ma réflexion. Inutile de monter sur ses grands chevaux. Ensuite, la discrimination positive, quelle horreur ! Bientôt le génocide positif ! Dès lors qu’on accepte une forme de violence, on en devient la victime. Mais une des qualités d’un critique c’est d’accepter la critique. Qu’un critique qui fait des critiques bonnes ou mauvaises ne supporte pas une critique, c’est assez comique (et même poétique grâce à la rythmique).

      • Lhisbei Auteur de l’article

        Phénix, pour critiquer il faut des arguments. Tu n’en apportes aucun : juste une rhétorique digne d’un troll qui frôle le point Godwin.

  • Vert

    Très sympa ce challenge, merci, ça m’a permis de lire plein de choses différentes (bon j’y serais sûrement venue de toute façon mais un peu moins vite).

  • xl

    belles participations comme à chacun de tes challenges, outre l’intérêt, je pense que le suivi impeccable y est pour beaucoup, meric
    je compte même24 titres car j’ai visiblement oublié de déposer des liens